Panier (vide)

Cities XL: Aperçu

Il n'y a pas tellement de projets dans le genre des simulateurs d'urbanisme. SimCity, Lincity, Caesar, CivCity, City Life - c'est tout. Malgré le fait que de nombreuses stratégies en temps réel empruntent la partie économique à de tels jeux et connaissent un succès fou, la construction et le développement des villes dans leur forme la plus pure sont un divertissement pour l'élite. Les débuts des studios qui décident de créer de tels produits sont d'autant plus précieux. Et si les développeurs essaient de prendre en compte toutes les tendances modernes, travaillent dur sur les graphismes, promettent un maximum de réalisme, ils ont vraiment envie de baiser : de dignes concurrents de l'immortel « SimCity » apparaissent peu fréquemment.

Le Studio Desura, à en juger par les informations rendues publiques, a définitivement décidé de ne pas gaspiller sur des bagatelles. Ils ont eux-mêmes décrit le genre de leur nouveau projet Cities XL comme un constructeur de ville moderne - un simulateur d'urbanisme moderne. L'accent est mis sur le mot "moderne" - et il peut être interprété de différentes manières. Premièrement, le jeu ne sera pas seulement réalisé en 3D (ce qui va sans dire, le XXIe siècle est dans la cour) - dans le processus de création, les technologies graphiques les plus modernes sont utilisées. Mais que dire, jetez un œil aux captures d'écran ! Les développeurs jurent que dans Cities XL, non seulement les vues panoramiques sont divinement bonnes (et la plupart du temps elles sont représentées sur les images publiées sur le Web), mais aussi les gros plans.

Deuxièmement, Desura a décidé de doter son nouveau projet de développement urbain d'un mode en ligne respectable. Des centaines de villes interconnectées, construites sur les mêmes planètes, mais par des acteurs différents, s'apportent en permanence des aides très différentes. Relations commerciales, partage des ressources, prêts gratuits, après tout, le soutien dont votre ami bénéficie n'est limité que par votre miséricorde. Les colonies voisines peuvent s'unir et se transformer en d'immenses mégalopoles. Dans ce cas, les responsabilités de gestion de la ville seront réparties entre les copropriétaires. Oui, la mondialisation a atteint le monde du jeu, et dans ses processus, comme dans la vraie vie, il y a des avantages et des inconvénients. Il n'appartient qu'aux gouverneurs assis devant les ordinateurs de décider de céder aux tendances modernes ou d'attendre un peu.

Troisièmement, ils veulent rendre le jeu aussi proche que possible de la réalité. De nombreux types de paysages (montagnes, terrains vallonnés, forêts profondes, taïga, désert, plages de sable et même îles), variation climatique (température moyenne de l'air, évolution de ces chiffres, humidité, pression - tout promet de prendre en compte) - ces caractéristiques affectera non seulement l'image, mais créera de réelles difficultés dans la construction et le développement des villes.

Avouons-le, Desura n'invente pas de vélo. Dans leur nouveau projet, nous ferons la même chose que dans d'autres simulateurs d'urbanisme : ériger des quartiers de sommeil et de divertissement, des bâtiments résidentiels et des emplois potentiels, des bâtiments nécessaires au fonctionnement normal de la ville, et des vues apparemment inutiles. Après tout, vous ne pouvez pas contrôler directement les citadins, ce qui signifie que nous devrons utiliser tous nos talents stratégiques, afin que chaque personne virtuelle n'existe pas, mais vive une vie bien remplie - avec un toit sur la tête, un travail solide et une vie régulière part de plaisir.

Mais le point culminant des jeux de ce genre n'est pas ce qu'ils proposent, mais comment ils le font. La beauté de l'image, la convivialité de l'interface, la musique, le gameplay addictif - c'est ce qui fait le succès des projets d'aménagement urbain. Hélas, pour comprendre les subtilités des caractéristiques susmentionnées, vous devez jouer au moins quelques heures. Il ne nous reste donc plus qu'à attendre la sortie de Cities XL. Et cela n'aura pas lieu de sitôt - pas avant début 2009.

 

Le magasin Pieces Racing se situe au 108 avenue de Nice 06800 cagnes sur mer.

tel: 04.92.04.68.16

port: 06.72.92.11.91

 

1f17dd80c05fd41e04359907d8349667